Posts Tagged ‘football’

Le milieu de terrain sénégalais de Fenerbahçe, Issiar Dia a appelé les autorités sénégalaises à prendre toutes les mesures pour que ses partenaires et lui ne revivent pas les problèmes qui étaient survenus lors du match amical contre le Cap Vert, le 11 août dernier. « Cette affaire n’honore pas le football sénégalais », a déclaré l’international sénégalais dans un entretien paru dans le quotidien sportif dakarois, Stades, mercredi.

Ancien international Espoir français, Issiar Dia a décidé en mai 2008 à son retour d’un regroupement des Bleuets de rejoindre directement la sélection A du Sénégal engagée en éliminatoires de la CAN et du Mondial 2010. Malgré l’élimination du Sénégal de ces deux compétitions, il est resté le binational qui balisait la voie aux autres, allant jusqu’à prendre langue avec eux et les convaincre de rejoindre la sélection sénégalaise. Dans le même entretien, il s’est réjoui de la venue à Fenerbahçe de Mamadou Niang, reconnaissant avoir tout fait pour convaincre l’ancien capitaine phocéen de rejoindre les bords du Bosphore.

By Gervinho

Salut à tous, j’espère que votre weekend s’est bien passé. Le mien a été bon malgré le match nul contre le PSG hier. On a fait 0-0 mais c’est aussi parce qu’on a joué contre une équipe très défensive. J’étais titulaire pour ce match et j’ai pu jouer quasiment 90 minutes, je suis sorti juste avant les arrêts de jeu. Je sens que physiquement ça va encore mieux, et je retrouve mon meilleur niveau au fur et à mesure des matchs.

J’en profite pour remercier Zzelta, Ticia et Luis pour leurs commentaires sur mon message de la dernière fois. Ca fait du bien de se sentir encouragé, même à distance.

Aujourd’hui je suis content car nous avons fait un bon match hier contre l’Italie. Malgré l’absence de notre capitaine nous avons su garder en tête l’objectif. Nous n’avons pas encore de nouvelles sur notre futur entraîneur mais nous serons sûrement fixés avant la première journée des éliminatoires de la CAN Orange 2012, donc avant le 4 septembre.

C’est officiel : la Fédération algérienne, réunie dimanche en Bureau fédéral, a décidé de maintenir Raabah Saâdane (64 ans) au poste de sélectionneur de l’équipe nationale. Cette décision, attendue, a été prise malgré l’échec des Fennecs lors de la phase finale de la Coupe du monde, à l’issue de laquelle ils ont été classés 28-èmes des 32 nations participantes. « Au-delà des résultats techniques chiffrés qui semblent insuffisants et du sentiment que le parcours aurait pu être meilleur, les prestations de l’équipe peuvent êtres considérées comme honorables et sont prometteuses au vu du potentiel de la sélection et de sa marge de progression. La stabilité, étant la condition sine-qua non pour tout progrès, le Bureau Fédéral de la FAF décide de reconduire M. Rabah Saâdane comme sélectionneur de l’équipe nationale A », a communiqué l’instance dirigée par Mohamed Raouraoua.

L’objectif prioritaire assigné au Cheikh consistera à qualifier les Fennecs pour la CAN Orange 2012 (Guinée Equatoriale/ Gabon). Rabah Saâdane conservera ses deux techniciens assistants, Djelloul Zohir et Hacene Belahdji. Les contrats du trio ont été prorogés pour la même période et dans les mêmes conditions. Mais, comme le président de la FAF l’avait laissé entendre, « il a été décidé, d’un commun accord, de renforcer le staff technique national par des techniciens de haut niveau et de mieux structurer la gestion de l’EN, notamment, par la nomination d’un entraîneur national adjoint et d’un manager général de l’équipe. » Les noms de Moussa Saïb, Fouad Bouali et Abdenour Kaoua sont parmi ceux qui reviennent avec le plus d’insistance.

Le tout nouveau ministre sénégalais des Sports, s’est prononcé lundi à Thiès (ouest) en faveur de la création d’une académie pour relancer le sport sénégalais en général et particulièrement le football, lors d’un séminaire de perfectionnement destiné aux entraîneurs de football amateur.

Le nul contre l’Angleterre (0-0) avait remis l’Algérie en course pour la qualification au second tour et transformé ce match contre les Etats-Unis en une véritable finale pour les deux formations. En incorporant Djebbour aux côtés de Matmour, le sélectionneur Saâdane avait clairement fait le choix de renforcer son attaque. Rassurés sur le plan défensif après avoir pris le contrôle du ballon, les Algériens allumaient la première mèche par Djebbour dont la frappe lourde trouvait la transversale d’Howard (6ème). La réplique américaine était immédiate, Gomez contraignant Mbolhi à un arrêt remarquable (7ème).

Le match était vraiment lancé. Attentistes durant le premier quart d’heure, les Américains sortent un peu plus, se faisant menaçants par Gomez (16ème), Donovan (17ème) et inscrivant même un but par Dempsey (20ème), refusé pour un hors-jeu très limite. A l’évidence, les contres des hommes de Bradley étaient plus tranchants, avec une présence en nombre (Altidore, Dempsey, Donovan, Gomez) et lancés dans la surface de réparation algérienne…

Les Fennecs étaient sauvés par la maestria de Mbolhi et ne répliquaient que par deux coups de fusil de loin par Matmour (36ème) et par Ziani (42ème). À l’issue d’une première période équilibrée, l’Algérie n’avait cependant pas réussi à résoudre la question récurrente de l’absence d’impact dans la surface de réparation adverse. Matmour et Djebbour, privés la plupart du temps du soutien de leurs milieux, finissant par s’en remettre aux tirs lointains.

La deuxième période partait sur le même mode. Les Algériens bien en place, organisés derrière et au milieu, n’arrivaient pas à accélérer devant. Alors que les contres américains restaient beaucoup plus violents et acérés, Altidore et Dempsey n’étaient pas loin de trouver l’ouverture (poteau par Dempsey, 56ème). Mais la défense algérienne ne rompt pas. Plus on avançait dans le match, plus les espaces s’ouvraient devant les attaquants, américains surtout. Finalement, c’est l’Algérie (réduite à dix ensuite par l’expulsion de Yahia) qui craquait dans le temps additionnel. Comme un symbole, le but de Donovan faisait suite à une occasion en or ratée par Saïfi. Élimination logique d’une sélection algérienne, certes séduisante et courageuse, mais terriblement inefficace.

L’équipe d’Algérie : Mbohli – Halliche, Bougherra, Yahia – Kadir, Lacen, Ziani (Guedioura, 68ème), Yebda, Kadir – Matmour (Saifi, 84ème), Djebbour (Ghezzal, 63ème).

Les joueurs du match :
Algérie : Raïs Mbolhi. Si l’Algérie doit au plus vite se mettre à la recherche de finisseurs performants, elle s’est découvert un grand gardien de but. Bon dans les airs, solide sur sa ligne, précis dans ses relances, Mbolhi a sans doute gagné ses galons de titulaire Le dernier rempart du Slavia Sofia a écœuré les attaquants américains, jusqu’à la… 92ème.

Etats-Unis : Clint Dempsey. Le milieu offensif de Fulham a essayé de peser sur la solide défense algérienne. Il a beaucoup tenté, trouvé une fois le poteau de Mbolhi avant d’aider Donovan à trouver la faille.

Le chiffre : 0
En se montrant incapable d’inscrire le moindre but en trois matches, l’Algérie ne pouvait espérer mieux dans cette Coupe du monde

Ghana and Germany were advancing if they drew and Serbia drew with Australia. If Germany, Ghana or Serbia won, they would have gone through. Serbia would have qualified with a draw if Germany had beaten Ghana by more than one goal or if Ghana won. Australia need to beat Serbia and hope Ghana beat Germany OR win heavily and hope the Ghana/Germany game ended in a draw.

Serbia had begun the game on a confident footing with Milos Krasic making threatening runs into the Australian territory. A shot on goal was saved when Serbian Branislav Ivanovic fired right into the hands of Mark Schwarzer.

Two more wasted opportunities will be rued by the Serbians after Nikola Zigic’s header from a Branislav Ivanovic cross went wide, while a goal scored by Milos Krasic is ruled offside minutes to the half-time whistle.

In the second half, Serbia’s wasting spree continued with Nikola Zigic’s shot going over the bar. But a 69th minute header by Tim Cahill put the Socceroo’s ahead, leaving the game wide open. Just four minutes later Brett Holman fired a long shot outside the box to ensure a double for Australia.

A mistake by Australian custodian Mark Schwarzer saw Zoran Tosic’s shot spill over but Marko Pantelic grabbed the rebound to sink in one goal for Serbia, an effort too late in the day because the scoreline remained 2-1 up until full-time.